Méthode de King


Viseur polaireMéthode de KingMéthode de BigourdanMéthode des drifts

 

La mise en station par la méthode de King fournie elle aussi une grande précision pour qui l'utilise avec patience. Elle nécessite l'utilisation d'un Appareil Photo Numérique ou d'une caméra CCD et également d'un logiciel approprié.

ALIGNEMENT POLAIRE....VISONS LA REGION DE LA POLAIRE ! 

Pour mettre en oeuvre la méthode de King il faut déplacer le télescope en direction du pôle céleste. En fait le télescope doit viser une zone comprise entre +/- 87° et +/-90° de déclinaison (la méthode est valable pour les hémisphères nord et sud).

Le principe consiste à prendre une image de 60 secondes (c'est une durée raisonnable) environ de cette région du ciel. Avec cette durée de pose, de nombreuses étoiles sont déjà visibles !   On aura pris soin de ne pas mettre en oeuvre l'autoguidage, si les étoiles avec 60 secondes de pose  sont déjà allongées, c'est qu'il est préférable de procéder d'abord à une mise en station au viseur polaire !

On sélectionne alors une de ces étoiles avec la souris, sur l'image qui apparait, le logiciel va enregistrer la position sur la matrice de l'étoile. Il faut ensuite attendre une quinzaine de minutes et reprendre une image de 60 secondes.  On sélectionnera alors la même étoile avec la souris, le logiciel calculera alors  en fonction des paramètres instrumentaux saisis (notamment taille du capteur et focale de l'instrument imageur, données avec lesquelles on arrive à calculer la taille du champ photographié)  le décalage de l'axe de la monture avec l'axe réel des pôles.

Il faudra alors régler   l'azimut et l'inclinaison de la monture en fonction des écarts affichés par le logiciel. Cette méthode fonctionne très bien avec des  logiciels comme Astrosnap, C2A, Prism, etc...

Il faudra recommencer autant de fois que nécessaire pour atteindre la précision de mise en station souhaitée.

Précision importante, plus la position de l'axe du télescope s'approchera de l'axe réel des pôles et plus le temps d'attente entre deux poses devra être important. Le mouvement apparent de l'étoile cible sera en effet plus faible du fait d'une mise en station déjà proche de l'objectif recherché. Il faudra alors augmenter la durée de l'entre-poses pour voir un mouvement significatif de l'étoile permettant de calculer la position réelle de l'axe du télescope par rapport à l'axe polaire vrai.

La mise en station par la méthode de King fournie elle aussi une grande précision pour qui l'utilise avec patience. Elle nécessite l'utilisation d'un Appareil Photo Numérique ou d'une caméra CCD et également d'un logiciel approprié.

 


 

 

 


© 2015 Astrophysic.org